12/03/2011

8 mars, Journée de la Femme chez Lunette Esclavo

L'ambiance fut houleuse chez les Esclavo, ce mardi soir, Journée Internationale de la Femme.

Il faut dire que la journée de notre pauvre amie Lunette fut plus qu'exécrable. Levée avec la migraine et le corps engourdi de douleurs, les 4 enfants Esclavo (à la maison toute la semaine pour les congés scolaires) étaient particulièrement déchaînés avec ce mauvais temps dehors.  Hysteria Laine est loin d'être l'endroit préféré de Monsieur Soleil et l'hiver est long, gris, trèèès long, particulièrement pour Lunette, femme au foyer malgré elle qui rêvait pourtant de poursuivre sa brillante carrière.

Hélas on ne fait pas toujours ce que l'on veut dans la vie, surtout les femmes, appelées "sexe faible" mais pourtant affublées de bien plus de responsabilités et de tâches que la gent masculine.  La femme ne travaille pas qu'au bureau ou à l'usine, elle travaille avant et après, à la maison, en courses, etc...

Lunette était pourtant presque une superwoman, jonglant dynamiquement entre son métier passion, l'entretien de sa maison et de sa famille avec des journées bien remplies et des nuits relativement courtes.
Jusqu'au jour du "burn out" où le monde et la vie de Lunette bascula : épuisement total et arrêt maladie.
Pourquoi ?  Une question sans réponse que rumina encore plus Lunette en cette Journée Internationale de la Femme.

On peut comprendre qu'au retour de Tom à l'heure du dîner, Lunette eut bien du mal à garder son ustencile de cuisine en main...

dyn003_original_360_360_pjpeg_2534793_d7a6253951dcd4fb9eaea17845eb8be7.jpg

Les commentaires sont fermés.