13/03/2011

Gilles Bière au congel : Carie Mac Whisky acquittée !

Le verdict du procès de Carie Mac Whisky a été rendu vendredi : elle est acquittée !

Il y a un an, suite à une panne d’électricité générale dans la commune d’Hysteria Laine, Lunette Esclavo, intriguée par l’odeur fétide qui sortait du soupirail de sa voisine, avait découvert dans le congélateur de sa cave le corps sans vie de Gilles Bière, le mari de Carie qui l’avait soi-disant quittée du jour au lendemain pour une petite jeunette.

Carie Mac Whisky fut aussitôt placée en garde à vue et suspectée du meurtre de son mari.  Le crime passionnel semblait évident.

 Or, après la fonte des dernières glaces, l’autopsie révéla que Gilles avait succombé à un arrêt cardiaque.  Son corps ne portait aucun signe de violence : ni bleu, ni griffe, ni empreinte de rouleau à tarte…  La cause de la mort était donc bien naturelle.

L’interrogatoire portant sur la séquestration du corps de son défunt mari dans le congélateur de Carie fut long et pénible pour les policiers.  Les pauvres en eurent la migraine pendant 3 jours.  Carie Mac Whisky, c’est quelque chose…  Elle a un sacré caractère, plus que volubile avec une voix qui porte… et qui vous irrite les tympans et le reste… A en avoir la chair de poule…

Carie refusa un avocat et prit sa défense elle-même face aux Juges et aux Jurés.  Tous eurent la migraine eux aussi, pendant toute la durée du procès et bien longtemps après…

Elle fut plus que convaincante avouant à l’assemblée qu’elle avait gardé son défunt époux, Gilles Bière, auprès d’elle n’ayant pas les moyens de payer les frais de funérailles.  Ils avaient travaillé toute leur vie pour une bien piètre pension et le coût de la vie augmentant avec la crise, ils avaient à peine de quoi manger décemment une fois taxes et factures payées.  Madame la Juge, les Jurés, la presse et tout le village venu assister au procès, avaient tous la larme à l’œil et furent profondément émus.

Vinrent les questions sur l’éventuel facteur traumatique qui aurait pu provoquer l’arrête cardiaque brutal de Gilles Bière, pétant de santé comme s’il l’avait toujours eu 20 ans (beaucoup de gens savent à Hystéria Laine que Gilles Bière multipliait les aventures, liaisons et infidélités dans le dos de la pauvre Carie.  Ca maintient en forme tout ça, d'après une étude dans le cadre de l'enquête).

La réponse de Carie stupéfia l’assemblée : « je venais de lui demander le divorce ».

Madame la Juge : « Le divorce ?  Mais…dites moi, madame, pour quel motif vouliez-vous divorcer ? »
Carie Mac Whisky : « Mon mari me traitait comme un chien ! »
Madame la Juge : « Il vous maltraitait ? Il vous battait ? »
Carie Mac Whisky : « Non ,il voulait que je lui sois fidèle ! »
Madame la Juge : "Le salaud!!! Carie, vous êtes acquittée !!!"

 

10:40 Écrit par Steffanie Borgne dans Carie Mac Whisky, Gilles Bière, Paparassis | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/03/2011

La gloire de Mister Cupidon 2011

Les potins popotins du Jour de Steffanie Borgne, édition spéciale !

cupidon2011.jpgDepuis qu'il a été élu Mister Cupidon 2011 à Hysteria Laine, toutes les femmes de la commune ne le regardent plus de la même manière et pour cause...

Comment chasser de nos mémoire l'image du beau Carlos Solstice en caleçon américain à coeurs avec son arc et aux flèches d'amour et ses belles petites ailes blanches ? 

Je voudrais bien vous y voir, tiens...
Croiser chaque jour ce mari romantique idéal et devoir se résigner au fait qu'il est déjà pris par la volcanique et sexy Gaby.  Celle-là, elle a toutes les chances, elle voit tous les soir ce qu'il ne montre qu'à elle sous son coeur de calcif pffff...  C'est vraiment pas juste... Les princes charmants sont quasi tous pris, curés ou gays.

En tout cas, Gaby peut s'accrocher car des rumeurs courent sur une charmante et assidue admiratrice anonyme de Mister Cupidon 2011. 

Un potin à suivre... 
La gazette pipole Paparassis est déjà sur l'affaire...

avatarsignature.jpg

06/02/2011

Paparassis, votre magazine people favori

Vous révèle tout sur Hysteria Laine et ses sujets.
Abonnez-vous viiiite !

 

paparassis

Votre dévouée Rédactrice en Chef,
Steffanie Borgne.

 

 

15:08 Écrit par Steffanie Borgne dans Paparassis | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paparassis, steffanie borgne |  Facebook |